Test de la Honda New CRZ

Dans la série des coupés sport, peu de constructeurs s’y lancent, alors quand Honda délivre une version hybride de la CRZ, il est sûr que du monde l’attend au tournant. Le constructeur japonais nous livre ainsi une version plus puissante de la CRZ qui roule au « propre ».

 

Honda New CRZ : la sportive hybride

Le changement : le moteur

Si à première vue, rien ne distingue la CRZ 2013 de sa précédente version de 2012, c’est absolument à l’intérieur de la mécanique que l’on retrouve les points essentiels de différence.  En effet, face à l’ancien couple pas vraiment puissant, la nouvelle CRZ se targue de voir son moteur prendre 13 % de puissance en plus. Un vrai hybride sport qui délivre désormais 124 chevaux ce qui fournit au moteur une puissance de 6000 tr/mn. De quoi donc aller titiller le bitume et s’offrir un maximum de plaisir sur les routes.

Côté électrique, on retrouve un moteur de 13 ch d’une puissance 1500tr/mn alimenté par des batteries Lithium-ion. Il vient assister le moteur thermique lors des phases de roulement à bas régime.

La petite sportive s’offre ainsi le 0 à 100km/h en moins de 9,8 secondes avec la puissance des deux moteurs combinés, on retrouve 137 ch soit 140 Nm de couple.

Pour autant, la nouvelle CRZ ne perd pas en consommation. Elle ne consomme en effet que 4,2 litres aux 100 selon le constructeur et ne rejette que 117g/km de CO2. Une faible émission de gaz carbonique qui ne lui permet pourtant pas de bénéficier du bonus de 2000 euros accordés aux modèles hybrides.

La conduite en mode Sport + permet de profiter au maximum de ses nouvelles caractéristiques. Sur route, le 16 soupapes de 1500cm3 est assisté dans sa tâche par une transmission à variation continue (CVT) ainsi que d’une boîte manuelle à six rapports. Une particularité chez la Honda CRZ qui se fait très rarement dans les modèles hybrides plutôt friands de boîtes automatiques.

Même traits que l’ancienne

Sinon, une fois passée l’étape du moteur, le nouveau coupé hybride ne se distingue que très peu de la version 2012. En effet, elle garde les mêmes spécificités esthétiques et l’on remarquera à peine la nouvelle calandre, la nouvelle grille et les phares désormais équipés de lanière DEL. À l’arrière, la voiture se pare d’un diffuseur et puis c’est tout. À l’intérieur, la voiture s’adapte au mode hybride, et fait désormais apparaitre le bouton qui permet de choisir entre les différents modes de conduite.

On distingue ainsi trois modes de conduite qui s’adapte en fonction des besoins du conducteur. Le mode ECO pour une conduite plus propre, le mode normal et enfin l’un des plus intéressants le mode sport+. Ce mode permet au moteur électrique de seconder le moteur thermique dans les périodes de bas régime et fournit ainsi une puissance continue à la voiture.

Honda signe ici l’une des sportives hybrides les plus performantes de sa génération malgré la petite taille de la voiture qui ne permettra pas aux « grandes » personnes de s’y installer.