Test de la Bolloré Pininfarina B0

Si tous les constructeurs automobiles ne se contentent que de sortir une version électrique de leurs modèles à essence, certains tentent de se distinguer et de présenter à leur manière une version de leur vision de la voiture « Zéro Emission ». Un pari sur lequel le groupe Bolloré en association avec Pininfirina tente de remplir en présentant la B0.

 

Bolloré Pininfarina B0 : la tout électrique performante

L’innovation dans la batterie

Si au niveau de l’esthétique, la B0 n’a rien à envier à ses concurrentes, c’est très certainement au niveau du moteur électrique qu’elle fait toute la différence. Le groupe Bolloré développe en effet depuis déjà plusieurs années une batterie à la technologie unique, dont elle a déposé le brevet il y a 15 ans.

C’est ainsi au sein de la société BatCap que ces batteries faites de lithium-métal –polymère ont été développé. Des matériaux que n’utilisent pas les autres technologies électriques qui elles privilégient plutôt le Lithium-Ion, pourtant qui affichent des problèmes de surchauffe. C’est donc alimenté par ces batteries à la technologie unique que roule la B0, offrant une autonomie annoncée de 250 km à une vitesse de pointe de 130 km/h. Plus lourdes que ses consœurs en Lithium-iOn, les batteries pèsent dans la B0 300kg. Un poids énorme qui oblige les deux constructeurs à placer celles-ci au milieu du châssis en sandwich, pour ne pas perdre en centre de gravité.

En outre, on retrouve à côté de ces batteries, un super-condensateur, toujours signé de la firme de Bolloré, Batscap. Celui-ci a pour rôle de réguler l’énergie consommée en phase de conduite que ce soit lors des freinages ou des accélérations. Outre la gestion de la charge de la batterie, cet équipement permettra de gagner en durée de vie selon l’équipementier.

Niveau look et performance

La B0 ne dénie pas du tout ses concepteurs. Et quand Bolloré signe avec l’un des « stylistes » automobiles le plus réputé, c’est pour sortir un modèle unique niveau look. La B0 un peu plus grande qu’une Clio mais également plus haute ne dément pas l’expérience de l’italien Pininfarina et nous offre ici l’une des plus belles offres électriques du genre. Le génie de la voiture réside également dans les panneaux photovoltaïques qui ornent sont toit, permettant une alimentation alternative de certains équipements.

À l’intérieur, on retrouve une interface totalement digitale, tout à fait moderne comme il se doit. De quoi donc s’immerger au sein d’un univers totalement différent de ce que l’on a pu voir jusqu’à maintenant.

Au niveau de la conduite, la B0 fournit une puissance motrice plus qu’acceptable avec notamment un 0 à 60 km/h fourni en moins de 6,3 secondes. De quoi donc rajouter au charme de cette voiture qui marque ici l’entrée de Bolloré dans la révolution verte de l’automobile.