Test de la Peugeot Ion

Sortie des usines Peugeot, la iOn est la solution zéro émission du constructeur sochalien. Un modèle construit en partenariat avec Mitsubishi et qui montre clairement ses origines avec l’iMiev ainsi que la Citroën C-Zéro.  De véritables citadines destinées à un usage quotidien. Si la iOn n’est pas le premier essai 100% électrique de Peugeot, elle est la version la plus commerciale de la marque. Au milieu des années 90, la 106 électrique avait déjà fait ses premiers faits d’armes.

Peugeot Ion : La petite citadine maniable

Le design

Située à mi-chemin entre une 107 et une Smart Fortwo à quatre places, la iOn accueille sans problèmes à l’intérieur quatre personnes. Une capacité intéressante qui permet d’assurer le transport d’une petite famille concernée par les problèmes de pollution de la vie quotidienne. De plus, le coffre assure une assez importante capacité puisqu’il peut accueillir jusqu’à 168 dm3 de volume.

Avec son autonomie de 150km annoncée, mais de seulement 120km en phase d’essai, elle remplit son office de déplacement quotidien.

Avec un look assez sympathique, elle rappelle sans trop forcer ses origines et son lien de parenté avec la Japonaise i-Miev. Doté d’une large surface vitrée, l’intérieur de la voiture bénéficie d’une grande luminosité, mais déçoit quelque peu face à la surdose de plastique bas de gamme, qui ne correspond pas vraiment à ce qui se fait actuellement au sein du constructeur français. Toutefois, l’extérieur fait légèrement mieux notamment avec un avant assez expressif, aux phares d’un design plus ou moins original. À l’arrière, le design ne marque pas plus que ça, mais devrait satisfaire les moins exigeants côté design.

Avec ses 1 120 kg, l’iOn reste une compacte citadine. 2,55 m d’empattement, 3,48 m de long et 1,48 m de large,  suffise pour cette voiture qui se faufile très bien dans la circulation urbaine. Son rayon de braquage de 9m lui permet en effet de faire mieux de 50 cm que la 107. Un atout donc quand il s’agit de circuler en ville.

Et le moteur dans tout ça ?

Tout comme toutes les voitures électriques, la Peugeot iOn est entièrement alimentée par des batteries. Batteries Lithium-On qui fournissent à la voiture une puissance de 67 chevaux à 49 kW ainsi qu’un couple de 180 Nm à 2500t/mn. Relativement puissante, la voiture fournit toute sa puissance dès les premiers mètres de conduite et peut ainsi atteindre les 100km/h, en départ arrêté, en moins de 16 secondes. Côté vitesse, elle pointe à 130km/h de quoi ne pas trop rester à la traîne sur les voies rapides.

Côté recharge, la Peugeot Ion accueille une prise électrique pour les installations domestiques et un bloc spécial recharge rapide est également disponible. Sur une prise 220 V, elle se recharge en six heures et le temps sera ramené à 30 minutes sur une prise de recharge rapide.