Test de la Citroën C-Zéro

Développée avec le japonais Mitsubishi, la nouvelle Citroën C-Zéro, vient ici remplir l’offre de la marque aux chevrons en matière de voiture propre. Silencieuse, quasiment non polluante et confortable, la nouvelle « écolo » de la série des C refroidit toutefois quand on prend connaissance de son prix de 35 350 euros.

 

Moteur et batterie

Malgré une déduction de 5 000 euros de prime, la C-Zéro reste assez chère pour une voiture de sa catégorie. Avec ses 64 chevaux, il est sûr que face à ses concurrentes thermiques, elle ne joue pas dans la même catégorie.

La citadine, d’une longueur de 3,47m, est résolument destinée à un usage urbain, en raison notamment de son autonomie de 100 km, et ce, malgré les 130 km annoncés par le constructeur.

Niveau moteur, on retrouve une cylindrée de 47kW qui délivre une puissance de 64 chevaux. Située à l’arrière, la vitesse maximale est de 130 km/h. Le couple, lui se situe aux alentours de 1 à 2000 tours/minutes avec ses 180 Nm. De quoi permettre à la mini, d’atteindre les 100km/h en départ arrêté en moins de 16 secondes.

Les batteries qui à elles seules pèsent 250 kg limitent comme dans la plupart des autres voitures électriques, la capacité du coffre de 166l. Fabriquées en Lithium-Ion, elles coûtent plutôt cher, et se déchargent plus rapidement en fonction de la vitesse à laquelle vous roulez. Un mauvais point donc, obligeant le conducteur à maintenir un œil sur le tableau de bord de la voiture, histoire de ne pas tomber en panne sèche.

Si pour le moment, Citroën n’a prévu qu’une recharge domestique de 220V sur la voiture, une prise de 400V devrait bientôt voir le jour. Pour le moment, 7 heures de temps de charge restent nécessaires pour rouler au moins toute une journée.

La jumelle de la Mitsubishi i-MiEV ?

Au démarrage, la nouvelle Citroën donne exactement la même sensation que l’on retrouve au volant des voitures électriques. Démarrage nerveux, fonctionnement simple d’usage, elle vient sans rappeler qu’elle est dérivée de la Mitsubishi i-MiEV.

Si l’on ressent à chaque instant la patte du constructeur japonais, notamment dans le confort et les performances de la voiture, l’esthétique garde son originalité.

Disposant d’1m63 de large et d’une longueur de 3m47, on y fait entrer sans problèmes 4 personnes, n’offrant pas pour autant un confort optimal. A l’intérieur, on retrouve tout le confort moderne, airbags, ESP, climatisation automatique, autoradio CD/MP3, connexion USB et Bluetooth.

Complètement silencieuse sur la route, veillez à ne pas abuser des équipements de confort, au risque de diminuer considérablement l’autonomie des batteries de la voiture. Equipée d’une boîte automatique, la C-Zéro suit le pas des autres voitures électriques et se manie assez facilement malgré quelques contraintes. Sa petite taille peut ainsi déstabiliser le conducteur qui doit maintenir parfois sa direction droite en cas de gros coup de vent.