Test du Kangoo ZE

Longtemps connue pour sa capacité, la Kangoo se met désormais au goût du jour et s’adapte en version électrique. Une version qui partage la traction de la Fluence ZE, et le premier utilitaire zéro émissions qui ne change pas trop de sa version thermique.

 

Kangoo ZE : L’utilitaire remis au goût du jour

Avec une autonomie de 170 km annoncés, et 138 km réels, la Kangoo ZE s’adresse en premier lieu au déplacement urbain. Cette descendante de la Kangoo Elect’Road, première version électrique de la Kangoo sortie en 2002 et qui n’avait pas fait long feu, dispose ainsi de 40 km d’autonomie de plus que sa grande sœur. Peu intéressante pour le simple particulier, Renault vise avant tout les sociétés qui auront plus de moyens pour installer et équiper leur flotte de prises de recharge.

Car la Kangoo ZE est avant tout un utilitaire, et la marque au losange a même réussi à donner à la version électrique la même capacité qui existe sur sa version thermique, un exploit dans le secteur. Ainsi, la Kangoo ZE garde un même volume de chargement de 3 à 3,5 m3 selon le modèle choisi, soit une charge utile de 650 kg.  Une capacité maintenue notamment grâce à l’emplacement des batteries Li-Ion placées entre les deux essieux et qui profitent de la longueur du plancher de 2,5 mètres.

Peu différente de sa sœur thermique, la voiture ne change pas vraiment extérieurement. Ici et là, des autocollants ZE, la disparition du pot d’échappement ou encore la présence d’une trappe pour la prise de rechargement à l’avant distinguent uniquement les deux voitures.

Kango ZE: puissance et charge utile combinée

Malgré un important volume de chargement, la voiture ne perd pas en puissance et s’adapte assez facilement à la conduite en ville. Il faudra toutefois veiller à éviter les voies rapides, où le Kangoo pourrait être légèrement cause d’embouteillages. Les batteries de 400V, assurent ainsi une puissance de 60 chevaux avec un couple de 226 Nm. Cela permet à la voiture d’atteindre les 130km/h en vitesse de pointe. Principal point fort de la voiture, la récupération d’énergie constitue un important atout. Les fréquences de freinage sont en effet moins importantes sur de courtes distances, de quoi permettre l’économie des frais d’entretien des disques de freinage. Toutefois, le gain de recharge n’est pas assez important pour qu’on puisse s’y attarder plus longtemps.

En phase de recharge, le temps nécessaire est 10 à 12heures sur une prise conventionnelle et de 6 à 8 heures sur une prise « Wall Box ».

Équipée du strict minimum, la Kangoo compte bien trop d’équipements en option. Pas de GPS, ni de climatisation, ni d'autoradio dans le modèle de série.
Vendue à partir de 15 000 euros HT, la Kangoo ZE se décline en versions 2 places, Maxi et 5 places. Le bonus zéro émission est bien sûr encore à déduire sur le prix de vente.