La voiture électrique rencontre un franc succès en France

Alors que le marché automobile a baissé de 11,3% depuis le début de l’année, la voiture électrique elle, ne semble pas toucher par cette chute des ventes. Avec 4 779 voitures immatriculées au premier semestre de l’année contre 2 271 exemplaires au premier semestre 2012, le marché de la voiture électrique a plus que doublé en l’espace d’une année.

Ces bons résultats sont à mettre principalement sur le compte de la Renault Zoé, première auto grand public conçue de A à Z pour rouler à l’électricité. Commercialisée à partir de mars 2013, la Zoé domine le marché depuis son lancement, grâce à ses 3 594 unités vendues sur le semestre. La Nissan Leaf reste loin derrière avec 536 unités. Le reste du classement est composé, dans l’ordre, de la Bolloré Bluecar, la Smart électrique, la MIA, la Peugeot iOn, la C-Zero, la Fluence ZE, la Lumeneo Neoma et la Mitsubishi iMiEV. L’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché comme BMW et sa BMW i3, devrait permettre de booster davantage les ventes sur ce marché émergent.

En 2012, la Bluecar, mise en service dans le cadre du service Autolib’, dominait le marché de l’automobile électrique. Cette année c’est la ZOE qui occupe la première place des ventes. Les véhicules dédiés à de l’autopartage cèdent donc leurs places à des voitures achetées par des particuliers, entreprises ou collectivités. La voiture électrique est donc en train de se démocratiser auprès d’une nouvelle tranche de la population.

Le marché de l’automobile électrique devrait continuer à croitre et ce, pour différentes raisons. Les baisses de prix constatées depuis un an et le rôle des utilisateurs de la première heure qui persuadent leur entourage d’acheter des véhicules électriques, font que le marché va continuer à progresser. Le déploiement des campagnes publicitaires des acteurs du marché et le développement des bornes de recharge dans le pays devraient aussi certainement, favoriser l’accroissement des ventes  d’automobiles électriques.

Parallèlement au fait que la voiture électrique va sans doute apporter un second souffle à l’industrie de l’automobile,  elle va aussi probablement, jouer un rôle clé sur l’emploi en France. En effet, les projets de voitures électriques se multiplient chez les industriels et devraient logiquement solliciter de plus en plus de monde dans les mois à venir. Contrairement aux apparences, l’emploi dans l’automobile n’est donc pas prêt de s’épuiser. Si l’envie de travailler pour un grand constructeur possédant des projets d’avenir vous prend, sachez que vous pouvez postuler librement sur la plupart des sites de constructeurs automobile, via leurs espaces recrutement. C’est le cas notamment des industriels : Renault, Peugeot-Citroën ou encore Toyota. Certains, comme BMW, ont lancé des sites dédiés au recrutement automobile. « reseaubmwrecrute.com », site consacré à l’emploi automobile permet ainsi de chercher facilement une offre d'emploi dans l’automobile afin de travailler dans l’une des concessions du réseau BMW France.