Fonctionnement général d'une voiture électrique

Le fonctionnement d'une voiture électrique est différent d'un véhicule traditionnel. En effet, elle ne dispose ni d'embrayage, ni de boîte de vitesse. En revanche, elle dispose de deux types de moteur électrique et d'une batterie. Elle est pourvue d'énergie électrique et d'un système de commande électronique.

 

Le moteur de la voiture électrique

Afin d’assurer le fonctionnement d'une voiture électrique, il existe deux types de moteurs électriques, un à courant alternatif et un autre à courant continu. Pour les modèles à courant continu, le prix de fabrication est moins coûteux, contrairement au moteur à courant alternatif. En outre, sa puissance est supérieure. Cette sensation du tout électrique est ressenti au volant. Attention, ces moteurs sont encore fragile et il y a un risque de casse dans le cas où le conducteur aurait tendance à profiter de cette puissance.

Par ailleurs, les atouts des moteurs à courant alternatif ne sont pas négligeables. Bon nombre de personnes apprécient ces modèles, car ils parviennent à accroître l'autonomie du véhicule. Ils  transmettent également de l'énergie au moment du freinage. Cela constitue des avantages face aux embouteillages et dans le parcours de rues étroites.

Un moteur électrique permet de fournir toute sa puissance à partir d'un régime exprimé en tours/minute réduit, qu'il soit à courant alternatif ou continu. Le système électronique permet d'augmenter l'autonomie et l'efficacité de la batterie. Les voitures électriques peuvent bénéficient de ces particularités, contrairement aux voitures à moteur conventionnel.

La batterie de la voiture électrique

En plus du moteur, de l'électricité et d'un système de commande électronique, la batterie est indispensable au fonctionnement d'une voiture électrique. Elle permet de stocker l'énergie dont le moteur a besoin. Elle est de deux types : en plomb ou en nickel-cadmium. L'avantage majeur avec un modèle en nickel-cadmium réside dans le fait que ce matériaux est entièrement recyclable, contrairement à celle au plomb

Les fabricants se concentrent sur un nouveau matériau : le lithium. Selon eux, ce composant pourrait augmenter de manière cohérente l'autonomie du véhicule. Ainsi, il serait possible que cette dernière parvienne à parcourir plus de 200 km avec une batterie au lithium. Ce type de matériaux pourrait réduire le coût de consommation, une raison supplémentaire incitant les clients à l'acheter.

Les concepteurs ne cessent de concevoir des modèles de plus en plus innovants pour attirer les consommateurs, les batteries en nickel-métal-hydrure en fait partie.